Test Saucony Peregrine 10

Présentation by Saucony  :

"Une accroche et une polyvalence à l'épreuve de la plupart des terrains. Destinées à ceux qui souhaitent courir en toute confiance hors des sentiers battus, les Peregrine 10 sont des chaussures de trail polyvalentes, adhérentes et protectrices. Elles procurent un amorti optimal pour assurer une bonne réactivité en montée et retenir la foulée en descente."

 

Spécifications :

Catégorie : Neutre

Drop : 4 mm (23/27)

Profondeur des crampons: 5 mm

Poids : 303 g

Technologies :

Topsole PWRUN + : nouvelle mousse de la semelle intermédiaire (basée sur Everun), plus légère et plus amortie.

FormFit : remplace ISOFIT pour un maintien du pied plus ajusté.

PWRTRAC : Caoutchouc solide et adhérent, offrant une accroche exceptionnelle et une résistance optimale à l’abrasion.
 

Profil du testeur :

Homme

Poids : 72 kg

Foulée : neutre 

J'attendais Saucony au retour après ma déception pour les Saucony Peregrine ISO. Bien que cette ISO aurait pu être la chaussure de trail quasi parfaite. Elle en demeurait trop fragile, j'ai explosé deux paires après seulement une centaine de kilomètres (des problèmes de mesh, de système ISOFIT et de crampons déchirés). Evidement Saucony a effectué des échanges standards sans discussion. 
Voyons si Saucony a appris de ses erreurs et a pu rectifier le tir.

S20556 20 1S20556 20 4 

Vue d'ensemble :

La Peregrine se situe entre la Switchback (plus minimaliste) et la Xodus (plus protectrice). Comme le souligne Saucony, elle est polyvalente. Le bon compromis a été trouvé entre performance et confort. Il suffit d'observer la semelle PWRTRAC pour se rendre compte que la Peregrine 10 a gardé l'ADN des modèles antérieures. On a affaire à un monstre de tractions et d'adhérence. En effet, des crampons en forme de flèche sont disposés dans le sens de la traction sur l'avant de la semelle et dans le sens opposé sur l'arrière pour adhérer et freiner dans les descentes. Système qui a fait ses preuves et qui fonctionne parfaitement.

S20556 20 3Le mesh est bien respirant et je ne pense pas qu'il pose problème pour les fortes chaleurs. Le système de laçage est correct, on arrive à bien doser le serrage. Un système pour maintenir les lacets a été créé sur la languette mais ce dernier est trop souple et ne fonctionne pas correctement. A noter également, qu'un petit anneau a été prévu pour accrocher des guêtres

Qualité ! C'est le premier mot qui nous vient à l'esprit en prenant cette Peregrine 10 dans les mains. Il semble que toutes les faiblesses de l'ancienne Peregrine ISO ont été corrigées.
Le système Fit ISO trop fragile a été abandonné. Les zones les plus sensibles du mesh qui avaient tendance à se déchirer ont été renforcées. La conception de la semelle a également changée pour éviter que les crampons ne se décollent et ne se déchirent comme c'était le cas auparavant.



Au pied :

Premier ressenti en enfilant cette Peregrine 10, c'est incontestablement son confort. Son chaussant est parfait, j'ai l'impression d'enfiler des pantoufles (ou de bonne vieille nimbus). J'ai un bon maintient au talon et son fit est précis. Le Toebox me semble plus large car je n'ai plus cette sensation d'orteils légèrement compressés comme sur les anciens modèles.

Sur les chemins :

Lors des premières foulées, je me rends vite compte que ce nouveau modèle est bien plus raide que l'ancien. Ce défaut sera gommé après le rodage des chaussures.

Sur le plat, la chaussure est réactive, son poids assez conséquent se fait oublier et on a l'impression de courir avec un modèle plus léger. Les relances se font sans difficulté. L'amortie et le renvoi d'énergie est meilleure que sur l'ancienne version. Les portions goudronnées sont désagréables mais on ne lui en tiendra pas rigueur, car on est très loin de son terrain de jeux...

En montée, le drop de 4 mm peut tirer un peu sur les mollets pour les plus novices et se montrer plus "usant" sur les trails à fort dénivelé. Les crampons font le job et on avale les côtes avec puissance et sans glisser.

Concernant les descentes, cette Saucony met en confiance. Elle se veut rassurante et précise. Sa large semelle adhère et permet de gérer ses descentes, sur tout les types de terrain, comme on le souhaite. J'ai juste noté une adhérence en légère baisse sur les rochers lisses (peut être dû au changement de la semelle pour la rendre plus solide). Dans les descentes les plus raides, le pied est bien maintenu et il ne vient pas taper le bout de la chaussure. Elle ne se déforme pas lors des gros appuis latéraux, on reste bien maintenu. Malgré la plaque de protection Rock Plate, le ressenti du terrain est assez bon.

Conclusion :

Saucony a frappé un grand coup avec cette Peregrine 10. Ils ont su travailler sur les faiblesses de l'ancien modèle pour améliorer celui-ci. Elle est capable de passer partout et inspire la confiance. Cette nouvelle version a bien conservé l'ADN des Peregrines. Les propriétaires des anciens modèles ne seront pas déçus par cette version 10. Pour les autres, elle s'adresse aux coureurs à la recherche d'une chaussure polyvalente avec un traction maximale et un bon amorti. Cette chaussure est idéale pour les trails de moyenne distance, les coureurs les plus légers pourront également les utiliser pour des distances supérieures. Il faudra tout de même s'assurer que sa foulée est compatible avec son drop de 4 mm.

S20556 20 2

J'ai aimé 

J'ai moins aimé

Le confort

La fermeté de la semelle qui se ressent dans le technique

L'adhérence

Le poids un peu élevé

La polyvalence

Le système pour ranger les lacets

Le dynamisme en course malgré son poids

Les derniers oeillets de laçage mal placés

Plus robuste que les anciennes