Les attractions à découvrir absolument en Ouzbékistan

par
0 commentaire

Le mélange remarquable d’importance historique, de profondeur culturelle et d’architecte de l’Ouzbékistan constitue une source d’inspiration pour les voyageurs. La prédominance de l’Ouzbékistan dans les annales de l’histoire est en grande partie due à sa position le long de la route de la soie. Cette ancienne route commerciale reliait l’Orient et l’Occident, et les villes ouzbèkes ont joué un rôle essentiel en tant que centres culturels et commerciaux.

Samarcande

Parmi les villes d’Ouzbékistan, Samarcande occupe une place de choix en tant que centre chargé d’histoire et d’importance culturelle. Au cœur du parcours historique de la ville, la place du Régistan témoigne de l’ingéniosité architecturale et de la prospérité culturelle de la ville. Le Registan n’est pas un espace public ordinaire, il s’agit d’une vitrine de chefs-d’œuvre architecturaux datant de plusieurs siècles. Cet ensemble d’édifices est un point d’intérêt de premier ordre et un point de départ idéal pour tout voyage exploratoire dans la ville.

La madrasa est un monument non seulement pour l’éducation mais aussi pour les préférences architecturales de l’époque. Au nord de la place, la madrasa Shir Dar attire la curiosité avec sa façade emblématique représentant deux lions. La nomenclature, qui signifie  » avoir la force d’un lion « , fait écho à la puissance et à la férocité associées à l’animal, un motif repris avec élégance sur le frontispice de cette structure. Complétant l’ensemble, la madrasa Tilya-Kori, connue pour ses intérieurs dorés, marque la frontière orientale de la place.

Khiva

Encastrée entre les vastes déserts du Kyzylkum et du Karakum, la ville de Khiva atteste de la grande histoire et de l’héritage culturel de la région. Dotée d’une atmosphère propice à l’entrée dans une autre ère, Khiva est une immersion dans le monde enchanteur des contes de l’Asie centrale. Dans le centre de la ville de Khiva se cache la captivante cité fortifiée d’Ichan Kala. Reconnue pour son importance historique, Ichan Kala a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. À Khiva, la mosquée Juma, à la conception architecturale unique, figure parmi les points forts de la région d’Asie centrale.

Pour une expérience contrastée, le mausolée Pahlavan Mahmud offre une exploration de la signification spirituelle. Orné d’un décor élaboré, ce mausolée est un lieu de pèlerinage réputé, qui accueille des visiteurs désireux à la fois de contempler sa grandeur artistique et de ressentir un attachement plus profond à l’histoire spirituelle de la région. Pour certains, cette visite est comparable aux vues du minaret d’Islom-Khoja. Les explorateurs d’histoire se rendent dans un musée ouvert, avec ses rues et ses monuments qui résonnent de l’écho d’une époque passée.

Boukhara

La ville de Boukhara est l’une des principales attractions de l’Ouzbékistan. Grâce à son mélange de mysticisme historique et d’architecture, la ville parvient à capturer une grande attention de la part des visiteurs. Emblématique de l’histoire orientale, la ville ouvre la voie à un voyage immersif à travers l’art et la culture islamiques. Situé au cœur des nombreuses attractions culturelles de Boukhara, la place Kolon est une place de rassemblement entourée de médersas illustrant l’histoire d’une époque révolue. La place elle-même s’étend sur un ensemble de structures composé d’une mosquée et de la madrasa Mir-i-Arab.

Le répertoire historique de Boukhara se poursuit avec la forteresse de l’Arche. Site archéologique parmi les plus importants d’Asie, la forteresse présente un visage imposant avec des murs de plus de 20 mètres de haut et d’une longueur de plus de 700 mètres et c’est un site majeur à visiter si vous prévoyez de vous rendre en Ouzbékistan. Le complexe Labi Hauz est installé au centre-ville de Boukhara. Ancré dans un réservoir d’eau historique, le complexe se caractérise par son aspect d’oasis dans le paysage urbain. Bien plus qu’une simple œuvre d’art, ce monument est une véritable porte d’entrée vers des siècles passés. En effet, les visiteurs peuvent profiter d’un environnement empreint de magie et d’un sentiment palpable d’appartenance au patrimoine.

Margilan et Kokand

Considérée comme l’une des plus anciennes villes d’Ouzbékistan, Margilan jouit d’une réputation de longue date pour sa production exceptionnelle de soie. La visite de l’une des usines de soie locales ou la visite éducative d’un atelier de production de soie situé dans la madrasa historique de Said Ahmad Khodja, constituent des points de départ recommandés pour les visiteurs. En outre, les voyageurs peuvent s’adonner à une expédition shopping en hommage aux trésors culturels de la région. Les tissus de soie de Margilan peuvent être découverts, offrant une sélection exceptionnelle pour les personnes qui apprécient le tissage et les motifs des textiles fabriqués à la main.

Depuis Margilan, Kokand est une passerelle vers le passé, qui remonte à la période de capitale du khanat de Kokand. Le palais du Khan Khudoyar, symbole de la tradition architecturale du pays, est l’un des principaux sites à découvrir à Kokand. Le palais, dernière résidence des khans de Kokand, se distingue par son portail proéminent, flanqué de quatre minarets et d’une entrée imposante. La journée entière consacrée à Kokand permet la découverte d’autres sites remarquables. La Mosquée du Vendredi et le Mausolée de Modari constituent des sites historiques notables qui peuvent être contemplés pour leur importance religieuse et culturelle.

Tu pourrais aussi aimer